Articles récents

5000 tonnes de munition dans le lac de Neuchâtel!

J’ai déposé une question au Grand Conseil neuchâtelois en lien avec les tirs de l’armée suisse dans le lac de Neuchâtel. La réponse de Yvan Perrin est assez incroyable. Non, l’armée ne récupère pas le matériel qu’elle tire dans le lac. Depuis 1928, la plateforme de Forel est intensivement utilisée. Entre 1928 et 1950, environ 500 tonnes de munitions y ont été tirées. Depuis 1950, 4500 tonnes supplémentaires ont été « déposées ». Heureusement, il existe un suivi de la qualité des eaux du lac, pas spécifiquement pour le matériel militaire. Et pour l’instant, aucune dégradation de la qualité de l’eau a été détectée. Reste que tout ce matériel est une véritable… bombe à retardement!

Ma question:

Les lacs suisses ont depuis toujours servi de poubelle à l’armée. Entre 1946 et 1964, selon les informations fournies par la Confédération et reprise dans une motion au Conseil national en 2004 (04.3220), elle a ainsi enfoui bombes, grenades, avec charge et détonateurs, entre autres dans les lacs de Thoune, de Brienz et des quatre cantons. Ce sont environ 8000 tonnes de déchets qui ont été enfouis.

Des études scientifiques ont démontré des problèmes dans la reproduction de certains corégones, cousins de nos bondelles et autres palées. Si l’armée a toujours nié que les déchets toxiques (métaux, TNT, etc.) étaient à l’origine des malformations génitales observées, les résultats des études sont inquiétants. L’armée a récemment estimé qu’il était plus dangereux de repêcher les déchets militaires que de les laisser dans les lacs, créant ainsi de véritables bombes à retardement.

Nous apprenions hier que l’armée suisse procédera ces prochains jours à des tirs dans le lacs de Neuchâtel. Le Conseil d’Etat est prié de répondre aux questions suivantes :

  • L’armée récupère-t-elle les munitions tirées ?
  • Est-il possible de savoir la quantité de munitions tirées – détonnées ou non – dans le lac de Neuchâtel ?
  • Comme dans d’autres lacs suisses, existe-t-il un suivi (monitoring) de la toxicité des déchets militaires et de la qualité de l’eau en lien avec ces déchets pour le lac de Neuchâtel ?
  1. Budget 2014: non merci! Commentaires fermés
  2. Forages à Neuchâtel? Non merci! Commentaires fermés